Interview d’un porc basque de Pierre Oteiza

03/06/2012

1989. Le porc basque pie noir des Aldudes alors en voie de disparition est sauvĂ© in extremis par le dĂ©sormais cĂ©lĂšbre Pierre Oteiza, dit « le sauveur du porc basque ».
Interview exclusive de Costo, cochon pie noir de 14 mois rĂ©sidant de la ferme Oteiza, et heureux de l’ĂȘtre !

 

Porc basque pie noirPintxo : Costo, tout d’abord merci de nous accorder cette interview, on sait que vous aimez le repos et que vous ĂȘtes souvent sollicitĂ©.

Costo : Oui, c’est vrai que ces derniĂšres annĂ©es les journalistes viennent rĂ©guliĂšrement nous rendre visite, et nous prendre en photo !

Pintxo :  Le porc pie noir des Aldudes est devenu une vraie lĂ©gende, il faut les comprendre ! Vous ĂȘtes quand mĂȘme dans les assiettes Ă  la Garden Party de l’ElysĂ©e ! Ca vous plaĂźt de faire la vedette ?

Costo : Ecoutez, pour tout vous dire, avec les copains on prend ça comme un jeu. DĂšs que les journalistes arrivent (desfois les femmes ont des talons aiguilles et elles marchent de travers, ça nous fait bien rire), on se prĂ©cipite dans une flaque de boue ! Ils ne disent rien mais on voit bien Ă  leur tĂȘte qu’ils auraient prĂ©fĂ©rĂ© nous prendre en photo tous propres, avec la VallĂ©e des Aldudes en toile de fond !

Pintxo : Ah, mais c’est que vous ĂȘtes farceurs ! Mais bon, aprĂšs tout vous ĂȘtes des cochons ! Bon, alors, qu’est-ce qui fait que vous ĂȘtes si goĂ»tus ?

Costo : Ah, mais c’est un tout ! Notre race pie noir est une viande au goĂ»t naturellement fort et persillĂ©. Ajoutez Ă  cela un Ă©levage en plein air (Pierre nous laisse gambader dans toute la montagne !), une alimentation Ă©quilibrĂ©e… et, comme dirait le patron, du temps ! C’est son crĂ©do ça, il dit tout le temps que pour avoir un bon jambon, il faut laisser le temps… au temps !

Pintxo : Bon, et Pierre Oteiza, il est sympa ce gars ?

Costo : Pierre… C’est un pĂšre pour nous. Il nous chouchoute et on aime ça. Il vient nous voir plusieurs fois par jour dans les montagnes. Quand il nous observe, on voit dans son regard qu’il est fier de nous. Il nous donne des petites tapes sur l’Ă©chine ou sur le carrĂ© et il nous dit des mots gentils en basque.

Pintxo : Le porc basque, c’est l’histoire d’une grande famille ?

Costo : Oui, Pierre a sauvĂ© la race du porc pie noir et on lui rend bien. Entre nous, c’est une question de respect, une relation forte et une passion commune : l’amour du Pays Basque !

Pintxo : Mais, au fait, vous n’avez pas la queue en tire-bouchon ?

Costo : Ah ben je l’attendais celle-lĂ , c’est un classique ! Et ben non, le porc Kintoa n’a pas la queue en tire-bouchon, il faut bien qu’on soit diffĂ©rent pour qu’on vienne nous voir. Et vous voyez, ça marche !

Pintxo : Merci Costo !

Costo : Merci à vous, et continuez à venir nous voir, on aime entendre les visiteurs raconter que notre jambon est un régal, ça nous flatte !

 

En savoir plus sur Costo, le porc basque pie noir de la Vallée des Aldudes :
+ Pierre Oteiza
+ Le porc basque

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi: La Tarte aux Chichons

Tags: , , ,
Vous pouvez aller directement à la fin et laisser un commentaire. Les pings ne sont pas autorisés.

Laisser un commentaire

*