Le fromage de Brebis Agour et le coing se disent « oui »

16/10/2015

Avec l’automne, le temps du ramassage des coings est de retour. C’est aussi l’occasion de déguster une savoureuse pâte de coings accompagnée de fromage basque au lait de brebis de la Fromagerie écologique d’Irati Agour. Quelle belle association, certainement la meilleure !

Voici le secret de fabrication du fameux « membrillo » espagnol que l’on appelle « irasagar-gozoki » au Pays Basque  :

 

Ingrédients pour un mariage réussi :

- 1 kg de coings

- 200 ml d’eau

- 300 gr de sucre en poudre

- du bon fromage de brebis Agour

- et pourquoi pas un peu de piment d’Espelette en poudre Lurretik pour relever le tout !

 

Recette de la pâte de coing

 

Tout d’abord, choisissez de beaux fruits. Bien fermes, sans tâches, tout duveteux et si odorants. Hum… Pour réaliser une belle pâte de coings, pelez et découpez en quartiers les plus beaux spécimens. La peau et le cœur sont coriaces. Patience ! Le plaisir n’en sera que décuplé au moment de la dégustation.

 

 

 

1ère étape : cuisson sans sucre

 

Déposez vos coings dans une grande casserole avec de l’eau déjà bouillante et laissez compoter vos fruits. Vous avez environ 25 minutes devant vous pour découper votre fromage de brebis. La cuisine embaume déjà…  Les coings doivent devenir bien tendres et s’écraser facilement à la fourchette.

 

 

 

2ème étape : mixage des coings

 

Egouttez un peu s’il y a trop de liquide et gardez votre casserole de départ sous la main. Un coup de mixer pour obtenir une purée grossière. Ça prend forme ! On serait presque tentés d’y tremper le doigt… Attendez d’y avoir mis le sucre et un peu de vanille et c’est parti pour une 2e cuisson.

 

 

 

3ème étape : cuisson à feu doux

 

Cette fois, restez à côté et surveillez le nectar qui « blop-bloppe » tranquillement pendant environ 30 minutes. Remuez régulièrement avec une spatule en bois. La purée de coings devient de plus en plus épaisse. Elle se transforme petit à petit en une pâte compacte. Stoppez la cuisson lorsque la pâte se détache facilement des parois de la casserole.

 

 

 

Dernière étape : séchage du membrillo…en attendant le fromage de brebis

 

Pour faire sécher la pâte de coing, étalez-la sur du papier sulfurisé. 2 cm d’épaisseur pour que ça sèche vite et que ça fasse joli dans l’assiette une fois découpé. En 2 heures, c’est prêt. Juste le temps d’imaginer votre présentation avec quelques exemples ici pour vous mettre l’eau à la bouche…

Une recette simple et facile !

 

 

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi :  La traite des brebis en Ossau Iraty et Le fromage de brebis, roi de cœur

Crédits photo :  photo 1 (Flickr/SolangeB), photos 2 (Flickr/Rebecca Siegel), photo 3 (Flickr/Rowan Robinson), photo 4 (Flickr/Javier Lastras1) et photo 5 (Flickr/Bodegas Mesquita1)

 

Tags: , , , , , , , ,
Vous pouvez aller directement à la fin et laisser un commentaire. Les pings ne sont pas autorisés.

Laisser un commentaire

*