Métier : chef chocolatier

16/12/2013

Si tout le monde connaît le délicieux goût du chocolat qui fait fondre tous les gourmands de la terre, on connaît moins le magicien qui en est à l’origine : le maître chocolatier ! Pour faire toute la lumière sur cette exquise gourmandise nous avons rencontré Denis chef chocolatier à l’Atelier du Chocolat de Bayonne.

1- Bonjour Denis. Chef chocolatier, un métier de chef…ou de chocolatier ?
Hum, je pense que l’un ne va pas sans l’autre. Je dirais donc les deux, car chef n’est pas un diplôme, c’est plutôt une fonction durement gagnée par des années d’expérience accumulées. Et on se maintient à ce poste par une personnalité bien affirmée. Ce que je veux dire par là c’est que certains sont fait pour diriger, d’autres non ou ne supporteraient pas la pression que cela entraîne. Mais l’aspect chocolatier est tout aussi important, et c’est préférable d’en être un excellent ! On ne peut pas diriger des employés sans savoir de quoi on parle.

2- Quelles sont les qualités d’un bon chef chocolatier ?
Je préfère parler des qualités d’un bon chef tout court. Quelque soit le métier, il faut avant tout posséder des qualités humaines car il est très difficile d’accepter de faire faire quelque chose par quelqu’un d’autre, surtout si ce n’est pas fait exactement comme on le voudrait. Un bon chef doit donc analyser et exploiter au mieux les qualités de chacun. Il est donc très important de posséder une très grande capacité d’adaptation et d’analyse.

3- Faut-il être gourmand pour réaliser ce métier ?
Je ne pense pas qu’il soit indispensable d’être gourmand, je pense plutôt qu’il est indispensable d’aimer et de savoir reconnaître les bonnes choses. Bien sur, il est aussi très important d’avoir le palais fin. Je crois plutôt qu’il suffit d’être épicurien.

4- Face à la concurrence, comment sortir du lot pour se démarquer ?
Il faut posséder une très grande capacité d’adaptation et de créativité. Mais pour pouvoir créer en toute sérénité il faut que la procédure de fabrication des fondamentaux, c’est-à-dire les fabrications courantes, soient toujours respectées à la lettre. La créativité suffit parfois à faire le buzz, mais je pense que seules la qualité et la régularité des produits et de leur réalisation fait qu’un client devienne  fidèle à une marque.

5- Quelle est la plus grande satisfaction d’un chef chocolatier ?
Ma plus grande satisfaction c’est… que lorsque je crée un produit chocolaté, il arrive à durer dans le temps. Mais c’est aussi que l’équipe que je dirige soit quotidiennement enthousiaste et prête à donner le meilleur d’elle-même dans la réalisation de nos créations chocolatées.

Merci Denis ! Rendez-vous à l’Atelier du Chocolat de Bayonne pour goûter les fruits du cacaoyer et de son travail !

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi : Autobiographie d’un éclat de chocolat, de la cabosse à l’affinage.

Tags: , , ,
Vous pouvez aller directement à la fin et laisser un commentaire. Les pings ne sont pas autorisés.

Laisser un commentaire

*