Mon herbier d’été au Pays basque

17/06/2015

Dans une semaine, c’est l’été ! Et qui dit retour du soleil et de la chaleur, dit retour des petites fleurs… Si comme moi vous raffolez des balades improvisées dans les campagnes et montagnes basques, vous aimez sans doute vous penchez sur les essences locales qui parfument les sentiers.

Je vous ai donc concocté un petit florilège botanique de fragrances d’été !

Asphodèle blanc
Cette plante est classée, sa cueillette est donc interdite. Elle peut atteindre 1,20 mètres au top de sa floraison, en juillet. On la reconnaît à ses feuilles comparables au poireau et à ses hampes verticales de fleurs blanches.

Où l’admirer : dans les landes, prairies et pelouses, y compris en altitude, jusqu’à 2000 mètres parfois !

 

 

 

Digitale pourpre
Fleurissant de mai à août dans nos belles Pyrénées, c’est en été qu’elle est la plus jolie. Mais attention aux apparences, la digitale pourpre est une plante toxique ! Sa tige peut atteindre plus d’un mètre de haut.

Où l’admirer : dans les coupes forestières, les clairières, les bords de chemins ou les landes des massifs basques.

 

 

 

Ajonc d’Europe
Arbuste buissonnant, au Pays basque l’ajonc d’Europe fleurit de janvier à mai et peut atteindre jusqu’à 2 mètres de haut. Autrefois utilisées comme teinture jaune, ses fleurs couleur or sentent la noix de coco ! Mais attention à ses feuilles, dont les épines sont très piquantes.

Où l’admirer : dans les landes basques humides et sèches, souvent en fourrés. Autant en montagne qu’en bord de mer.

 

 

 

Serpolet
Cette plante aromatique basse ne dépasse pas les 20 centimètres de haut. Connu pour ses vertus médicinales, le serpolet présente un feuillage vert à reflets pourprés et de petites fleurs bleues. Il fleurit de juin à octobre.

Où l’admirer : le serpolet tapisse les broussailles, prés secs et rochers. On le trouve jusqu’à 3000 mètres d’altitude.

 

 

 

Bruyère vagabonde
Son nom invite au voyage ! Egalement appelée bruyère voyageuse, cette plante très présente dans les Pyrénées est un sous-arbrisseau dépassant rarement 50 centimètres de haut. Ses petites fleurs en forme de clochettes tapissent les landes et les bois siliceux de juin à octobre.

Où l’admirer : dans les landes basques de l’intérieur et les massifs montagneux de moyenne altitude.

 

 

 

Drosera
Elle est étrange cette petite plante insectivore dont le nom poétique viendrait du latin « rosée du soleil ». La drosera a pour habitude de se fondre dans le décor de sphaignes (mousses). Ses feuilles aux poils gluants sont appliquées contre le sol. Leur parfum attire les insectes qui y restent collés, le repas de cette plante carnivore.

Où l’admirer : dans les milieux humides tels que marais, tourbières ou landes humides. En moyenne montagne près des ruisseaux notamment.

 

 

Et vous, quelles sont vos balades botaniques préférées et les plantes que vous avez observées sur les abords des sentiers ?

Passez un bel été !

 

 

 

Tags: , ,
Vous pouvez aller directement à la fin et laisser un commentaire. Les pings ne sont pas autorisés.

Laisser un commentaire

*