Quand les fleurs déploient leurs armes de séduction massive sur les abeilles !

04/08/2013

C’est bien connu, les abeilles dépendent des plantes pour récolter le nectar, matière première du produit fini : le miel. Mais cette dépendance est partagée, les plantes elles aussi dépendent des insectes et notamment des abeilles pour assurer leur reproduction et donc leur survie.  Mais face à une concurrence sans pitié exercée par toutes les autres plantes, comment font les fleurs pour séduire les petits insectes de l’ordre des hyménoptères ? Voici une liste des « pièges » mis en place par les fleurs mellifères pour attirer les petits insectes butineurs dans leurs filets.

Piège n° 1 : Opération parfums enjôleurs !
Grâce à ses antennes, l’abeille perçoit l’odeur dégagée par les fleurs de 10 à 100 fois mieux que l’homme ! Et pour le petit insecte butineur, qui dit parfum, dit nectar !  Le parfum est donc un critère qui va faire que l’abeille va choisir de se diriger vers telle ou telle fleur. Et les fleurs le savent ! La majorité des fleurs émettent une substance chimique appelée phéromone dans le but d’attirer le pollinisateur. Certaines fleurs vont même jusqu’à adapter leur odeur au type de visiteur qu’elles privilégient : une odeur cadavérique pour attirer les mouches ou l’odeur du partenaire sexuel pour les abeilles…

Piège n° 2 : Opération parcours fléché !
Les abeilles ne perçoivent que les couleurs allant de l’ultra violet à l’orange. Et les fleurs le savent aussi ! (encore !). Pour avoir le plus de succès possible, elles s’adaptent à cette particularité. Comment ? Certaines balisent leurs pétales par des lignes et des tâches qui convergent vers leur cœur indiquant le chemin des zones riches en nectar. D’autres changent de couleur après le passage de l’insecte pour avertir que la pollinisation n’est plus nécessaire. Tout cela est une sorte de langage codé entre la charmeuse et son butineur car invisible pour l’œil humain.

Piège n° 3: Opération toutes pétales dehors !
Les abeilles sont plus attirées par les fleurs ouvertes car l’effort est moindre pour aller y récupérer le nectar. Et les fleurs le savent encore (à croire qu’elles travaillent pour la NSA) ! Si certaines espèces de fleurs ne s’ouvrent que la nuit pour attirer les butineurs nocturnes comme les papillons, d’autres s’ouvrent à intervalles régulier dans la journée pour s’adapter aux abeilles.  De plus, certaines vont même jusqu’à faire dans le mimétisme ou la visibilité exacerbée : elles imitent la forme du partenaire sexuel des abeilles ou se regroupent pour former des inflorescences bien visibles pour le petit insecte.

Voilà quelques uns des stratagèmes mis en place par les fleurs pour séduire le petit insecte butineur. Mais le jeu en vaut la chandelle ! Quand on voit le bon miel Loreztia que cela fait…

Crédits photo : m4tik (Flickr)

Si cet article vous a plu, vous aimerez aussi : Le miel et les abeilles du Pays basque.

Tags: , , , ,
Vous pouvez aller directement à la fin et laisser un commentaire. Les pings ne sont pas autorisés.

Laisser un commentaire

*