Saint-Jean-Pied-de-Port, petite capitale du Pays Basque

10/06/2012

Saint-Jean-Pied-de-PortSaint-Jean-Pied-de-Port en Français, Donibane Garazi en Basque.. Pays Basque intérieur. La cité moyenâgeuse de pierre rose, ancienne place forte de France, a vu défiler les ans comme les événements marquants de l’histoire du Pays Basque. Dans ses ruelles, chaque pas remonte le temps mais aussi le petit promontoire où se campe sa célèbre citadelle, découvrant un vaste panorama sur la campagne et les montagnes basques alentours.

Pour la petite histoire
La ville n’est pas très ancienne. Elle fut fondée à la fin du 12ème siècle, sous le règne des derniers rois navarrais (et oui, à l’époque on était ici en Navarre !). Avec un emplacement stratégique au confluent de la Nive et de la petite Nive, la future ville de Saint-Jean-Pied-de-Port a été installée ici pour contrôler le passage de la rivière et l’accès aux cols frontaliers de Bentarte et de Ronceveaux. La nouvelle ville remplace ainsi l’ancienne place forte de contrôle des cols pyrénéens auparavant installée à Saint-Jean-le-Vieux.

Avec Bayonne et Socoa, Saint-Jean devient rapidement la clef du Royaume, véritable place forte destinée à défendre la France des envahisseurs venus d’Espagne. Le gouverneur qui y logera aura pour territoire toute la province de l’actuelle Basse-Navarre.

Saint-Jean-Pied-de-Port connut quelques épisodes un peu mouvementés. De 1512 à 1530, la cité fut successivement prise par les Rois d’Aragon, reprise par les Franco-Navarrais des rois légitimes Jean et Henri d’Albret (grand-père d’Henri IV) et à nouveau reprise par Charles Quint en 1521.

Saint-Jacques-de-Compostelle
Point de passage obligé sur les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle, les pèlerins font une halte à Saint-Jean-Pied-de-Port depuis le 12ème siècle. Il était alors essentiel de reprendre des forces avant la traversée des Pyrénées. La tradition veut qu’ils pénétraient alors dans la ville par le fameux porche Saint-Jacques, où aboutit le chemin provenant d’Ostabat, célèbre croisée de plusieurs chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle.

A découvrir à Saint-Jean-Pied-de-Port
Offrez-vous une petite balade dans la ville pour vous imprégner de son atmosphère. Chaque bâtiment rappelle que l’ancienne place forte fut le témoin de l’histoire mouvementée du Pays Basque. Admirez ses maisons de pierre rose dont les façades bien alignées descendent en escalier vers le fleuve, dont les rives sont souvent occupées par les pêcheurs à la truite. Empruntez sa jolie rue d’Espagne, rue commerçante piétonne où les belles maisons navarraises des 17ème et 18ème siècles rappellent par leurs linteaux les anciens métiers de leur propriétaires : boulangers, maîtres serruriers, notaires, barbiers ou bourreliers.

La Citadelle
S’offrant un belvédère sur les Pyrénées et le Pays de Cize, la citadelle de Saint-Jean-Pied-de-Port domine la cité et la Nive. Elle couvre l’ancien château médiéval. On notera sa belle entrée ou Porte du Roy rehaussé d’un clocheton baroque, ses glacis, ses chemins de ronde et demi-lunes permettant aujourd’hui de jolies promenades.

La rue de la Citadelle
Empruntez-là pour y admirer ses immeubles de pierre construits du 15ème au 19ème siècles. Il faut prendre le temps de regarder leurs façades pour découvrir les détails artistiques de chacune. La Maison des Evêques par exemple aurait abrité trois prélats dissidents aux 14ème et 15ème. Juste à côté, la Prison des Evêques, qui n’aurait été une prison qu’au 18ème siècle, conserve une part de mystère autour de son histoire…

Les remparts
Percés de portes et de passages, les remparts de Saint-Jean-Pied-de-Port ont été remaniés aux 18ème et 19ème siècles. Ils permettent d’accéder aux rues et aux quartiers hauts, quelquefois par des escaliers à poternes. Les porte du Marché et Notre-Dame sont deux des vestiges des murailles du 15ème siècle.

L’église Notre-Dame
De style gothique, plusieurs fois transformée, on dit qu’elle aurait été inspirée par la cathédrale de Bayonne. Appuyée à la tour de la porte qui commande le pont qui unit la rue de la Citadelle à la rue d’Espagne, l’église possède un aspect massif plus militaire que religieux.

La Maison Mansard
Construite au 18ème siècle en pierre taillée, elle abrite l’actuel Hôtel de Ville de Saint-Jean-Pied-de-Port. Observez les blasons armoriés sculptés sur sa façade. La Maison Mansard vit naître le grand avocat politicien Charles Floquet, qui malgré son âge, à étonné en blessant grièvement le général Boulanger lors d’un duel opposant les deux hommes pour des raisons politiques.

Saint-Jean-Pied-de-Port est un endroit idéal pour séjourner si vous souhaitez visiter le Pays Basque intérieur. A deux pas de l’Espagne, de la Vallée des Aldudes et de la Soule, vous pouvez alterner randonnées, visites de petits producteurs locaux et balades culturelles.

Bonne visite !

Pintxo.

Tags: ,
Vous pouvez aller directement à la fin et laisser un commentaire. Les pings ne sont pas autorisés.

Laisser un commentaire

*